in

Comment réussir l’achat d’un terrain à bâtir ?

terrain

Construire une maison est un rêve pour chaque individu. C’est un projet important qui épargne le propriétaire de toute charge locative et lui confère une certaine indépendance. Naturellement le projet de construction d’un édifice débute d’abord par l’acquisition d’un terrain nu. Au-delà des critères de choix qualitatifs, l’acquisition d’un terrain obéit à une procédure tant au niveau du contrat qu’au niveau des formalités administratives. Pour en savoir plus sur l’achat de terrain à bâtir, consultez cet article.

Les critères de choix d’un terrain à bâtir

L’achat d’un terrain n’est pas une opération simple à effectuer. Afin de faire le bon choix, le premier critère sur lequel s’appesantir est bel et bien la surface. Cette dernière ne doit pas être appréciée de manière visuelle. Autrement dit, on apprécie pas la surface en regardant le terrain tout simplement mais il faudrait consulter les chiffres (m2 ou hectare). A ce niveau, on regarde si la surface constructible est adéquate avec le projet de construction. En second lieu, l’acquéreur doit faire le point sur l’environnement.

L’endroit est-il proche des commerces ou des transports en commun ? Autre élément fondamental, c’est la viabilisation du terrain. Il faut donc vérifier si la zone est couverte par les réseaux d’eau, de téléphone et d’électricité. Si vous optez pour l’achat d’un terrain situé en lotissement, les problèmes de viabilisation ou de construction ne se poseront pas. C’est d’ailleurs l’option la plus sécurisante. Vous pouvez aussi choisir un terrain isolé. Toutefois ce dernier présente plus de risque que le terrain lotis. Pour trouver un terrain à vendre en Bretagne, n’hésitez pas d’opter pour les terrains lotis.

La procédure à suivre en matière d’achat de terrain

L’acquisition d’un terrain pour l’établissement d’une maison se fait naturellement sur la base d’un contrat de vente.  Au-delà des conditions de droit commun de validité du contrat (accord, capacité, objet de vente licite, cause), l’acheteur potentiel doit signer la promesse de vente en versant 10% du prix histoire de réserver le terrain. En raison d’une clause suspensive insérer dans le contrat, l’acquéreur reprend son argent en cas d’annulation de la vente. Le contrat de vente est conclu de manière définitive lorsque les parties trouvent un compromis. Il convient de préciser que l’acte de vente doit être signé devant le notaire. Il doit renfermer toutes les informations relatives au terrain.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

La viande de bœuf bio à la conquête de la France

Tout savoir sur le Bachelor Environnement