in

Enseignement : l’essentiel à connaitre sur le baccalauréat

Le baccalauréat est le fameux diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires et qui ouvre la porte à l’enseignement supérieur. Réussir cet examen est un grand défi pour les jeunes qui veulent passer à l’étape supérieure en termes d’études. En règle générale, nous savons à peu près ce que c’est, mais en revanche, il est fort probable que nous ne connaissions pas tout à fait son histoire, son évolution et les prochaines réformes qui vont en modifier les modalités. Dans cet article, découvrez les détails sur ce sujet.

L’histoire du baccalauréat

Savez-vous que le baccalauréat a été créé en 1808 et que les premiers candidats étaient au nombre de 39, tous issus de la classe bourgeoise ? Le décret organique du 17 mars de cette même année fut à son origine. Celui-ci a été établi par Napoléon Ier lui-même et Foucroy : en effet, l’Empereur a voulu former des élites qui contribueraient au développement du pays. Il a ainsi mis en place les lycées, un système d’enseignement secondaire qui devait se terminer par l’examen du baccalauréat, qualifié de premier grade universitaire. Si vous voulez en savoir plus, visitez le site culture-de-lethe.com, où d’autres informations relatives à ce diplôme sont consultables.

Ses différentes modalités

Au tout début, l’âge minimum requis pour passer l’examen était 16 ans, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Le niveau de formation ne constitue également plus un obstacle à son obtention, contrairement à autrefois. En ce qui concerne les différentes épreuves, les écrits étaient tout d’abord facultatifs, mais à partir de 1840, ils sont devenus obligatoires. Il fallait donc réussir à la fois aux examens oraux et écrits. Actuellement, les modalités diffèrent en fonction des filières (bac général et technologique ou professionnel).

L’évolution des taux de réussite

Depuis la fin des années 60, le taux de réussite au baccalauréat a connu une hausse constante. En parallèle, le nombre d’obtentions de mentions a également augmenté. Si en 1967, les candidats qui ont eu une mention ne représentaient qu’environ 30% des diplômés, l’année 2017, ce chiffre a presque atteint les 50%, une évolution qui ne passe pas inaperçue. Et en 2018, ce taux de réussite n’a cessé de croître, une croissance qui concerne d’ailleurs toutes les filières !

La réforme de 2021

Qu’en est-il de la réforme de 2021 ? Une question que se posent la plupart d’entre nous, surtout les lycéens et leurs parents. Des changements vont notamment s’opérer notamment au niveau de l’attribution des notes. Celles des examens blancs en Première et en Terminale ainsi que des livrets scolaires seront en effet prises en compte sous forme de contrôle continu. Les épreuves finales, quant à elles, ne constitueront que 60% de la note finale.

Par ailleurs, les séries seront définitivement abandonnées. À partir de 2021, on parlera d’unités : ainsi, il y aura l’unité générale, l’unité de complément et d’approfondissement, ainsi que l’unité d’accompagnement.

Quant à la session de rattrapage, les candidats qui y seront soumis n’auront plus besoin de passer des épreuves orales, celles-ci seront supprimées. En revanche, leurs livrets scolaires des 2 dernières années d’études seront méticuleusement examinés. En ce qui concerne la moyenne des notes pouvant passer au rattrapage, elle se situera entre 8 et 10/20.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Quelle formation pour devenir opticien

Comment bien porter le look bohème ?